LA RÉVOLUTION SANITAIRE DU XXe SIÈCLE, UNE EXPRESSION INÉGALE

La transition sanitaire dans les pays en développement
J-M. Amat-Roze

 

Résumé par Marie-Claire Ruiz

Cliquer ici pour obtenir L'article complet

Le cortège mortuaire des maladies infectieuses et parasitaires a régressé dans le monde entier. Un enfant né aujourd'hui dans un pays en développement a une espérance de vie plus longue de 16 ans qu'un enfant né il y a 35 ans (46 ans à 62 ans). Mais cette moyenne cache des évolutions très diverses,. alors quau cours des décennies 50 et 60 les dynamiques des pays en développement semblaient devoir toutes converger vers un rattrapage à court terme des pays développées, en suivant le modèle de l'effacement des maladies infectieuses "au profit" des maladies circulatoires, tumorales et chroniques. En fait les décalages d'évolutions se renforcent, surtout depuis deux décennies.

Deux indicateurs permettent de lire ces évolutions :

-Lindicateur de la mortalité infantile. Sa pertinence tient à sa sensibilité aux conditions de vie et à l'efficience du système de soins

-L'espérance de vie en bonne santé :l'EVCI (Espérance de Vie Corrigée de l'Incapacité) nouvel indicateur créé par lOMS qui mesure le nombre d'années d'existence passées en bonne santé. Il est calculé à partir de l'espérance de vie en soustrayant les années de maladies graves et d'invalidité majeure. Sur les 191 Etats membres de l'OMS, l'espérance de vie corrigée de l'incapacité est supérieure ou égale à 70 années dans 24 et supérieure à 60 années dans plus de la moitié. A l'opposé, 32 pays sont à moins de 40 années ; à l'exception de l'Afghanistan et de Madagascar tous sont localisés en Afrique sud-saharienne. Trois sont en-dessous des 30 ans : Malawi, Niger, Sierra Leone.

Ces indicateurs montrent des situations moyennes et masquent les disparités socio-spatiales ( écarts villes/campagnes et hommes/femmes)

Les pays les plus défavorisés doivent se battre sur tous les fronts sanitaires : les maladies anciennes et modernes, infectieuses et parasitaires. Deux fléaux plombent leur avenir : le paludisme et le sida

 

Haut de la page 

Retour au Menu général

 Actes 2000