VIVRE ET ÊTRE SOIGNÉ AU PAYS

Antoine S. BAILLY

Professeur à l'Université de Genève


Participants


° Le Dr. Jean Arnautou, responsable du Groupement des Hôpitaux non universitaires
° Le Prof. Luigi Gaïdo, chargé de la planification sanitaire dans des provinces italiennes des Alpes
° Le Dr. Michel Périat, Hôpital régional de Porrentruy

 

.

L'article complet

A une époque de concentration des activités économiques et des services dans les métropoles, peut-on encore vivre et être soigné au pays, en particulier dans des régions rurales, de montagne ou éloignées des grands centres urbains ? Les phénomènes de mondialisation, en accélérant les processus de regroupement des populations, posent un problème général d'aménagement sanitaire du territoire : faut-il organiser les services à la population, y compris ceux de santé, en fonction de seuils de fréquentation ou faut-il assurer, dans chaque pays, un service de base pour permettre une vie sociale de qualité ? Non seulement la population âgée qui vit au pays a besoin de ces services, mais quelle population active restera dans des pays non équipés de services de santé ?

En dépit des progrès dans la transmission de l'information et de l'imagerie médicale, les services de santé de proximité sont nécessaires à chaque pays. Leur éloignement constitue une entrave à un bon suivi médical, puisqu'avec l'augmentation de la distance apparaît une baisse de la fréquentation. Certes, ces services de santé de proximité n'offrent pas les performances techniques des hôpitaux régionaux; mais dans un contexte de mise en réseau hiérarchique des équipements de santé, ils restent indispensables pour une égalité sociale et spatiale face à la maladie. Outre leur rôle de "gate-keeper", ils offrent un service à dimension humaine et à coût faible.

La Table Ronde "Vivre et être soigné au pays" souhaite poser le problème de la relation services de santé-proximité-qualité de vie, grâce à une série de présentations de personnalités oeuvrant, de façon différente, dans le domaine de la santé : animée par le professeur Antoine Bailly, spécialiste de médicométrie, elle aura comme participants :


° Le Dr. Jean Arnautou, responsable du Groupement des Hôpitaux non universitaires
° Le Prof. Luigi Gaïdo, chargé de la planification sanitaire dans des provinces italiennes des Alpes
° Le Dr. Michel Périat, Hôpital régional de Porrentruy

 

Haut de la page 

Retour au menu général

 Actes 2000