INITIATION À L'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE ET AUX SIG

sur un site Internet

Jean DENÈGRE, Jacques GRANDJEAN, Philippe TRUQUIN

Institut Géographique National école Nationale des Sciences Géographiques
6 et 8 av. Blaise Pascal Cité Descartes 77455 Marne la Vallée Cedex 2
TÉl : 33 164 15 31 00, Fax : 33 164 15 31 07, Jean.Denegre@ensg.ign.fr

 

Résumé par

.

Résumé

En 1998, la Direction de la technologie du ministère de l'Education Nationale (sous-direction des technologies éducatives et des technologies de l'information et de la communication, Bureau des technologies de l'enseignement) et l'Inspection générale de l'Education Nationale, d'une part, et l'Institut géographique national (Ecole nationale des sciences géographiques), d'autre part, ont décidé d'unir leurs efforts pour développer l'usage de l'information géographique dans l'enseignement secondaire public français. On définit ici l'information géographique comme tout ce qui permet de décrire les objets ou phénomènes présents sur la surface terrestre, accompagnés d'une définition précise de leur localisation.

L'objectif poursuivi, conçu comme une aide pédagogique aux enseignants (mais pouvant aussi être utilisé par les élèves) est double :

  • appendre à percevoir et comprendre l'espace géographique (organisation, dimensions, aménagement, environnement, évolution…),

  • se familiariser avec les technologies de l'information et de la communication (TIC) pour représenter celui-ci (cartes, images, systèmes d'information géographique, ...)

Ces objectifs doivent être atteints en réalisant des produits pédagogiques (cédérom et site web) contenant des exemples de SIG thématiques interactifs correspondant aux thèmes des program­mes actuels de géographie de la classe de seconde (dont les nouveaux programmes et le pré-requis apparaissent relativement adéquats au but poursuivi). Ces exemples sont précédés par une introduction aux SIG, expliquant les principales notions d'information géographique et les principes des SIG, accompagnés d'exemples concrets.

La partie "exemples de SIG thématiques interactifs" a été pilotée par le Bureau des techno­logies de l'enseignement du ministère, qui a confié à un groupe d'enseignants de lycées des projets pilotes consacrés à des thèmes tels que l'urbanisation du milieu rural proche d'une grande métropole, l'aménagement du territoire sur le littoral, etc. A l'appui de cette démarche, l'IGN a fourni des jeux de données géographiques numériques (BD Topo et BD Carto) et de nombreuses cartes et photos aériennes. L'autre partie "introduction aux SIG et exemples de commentaires de cartes" a été prise en charge par l'Ecole nationale des sciences géogra­phiques (direction de la formation de l'IGN) avec l'assistance de quelques enseignants du secondaire et réalisée sous forme d'un serveur web provisoire à l'adresse suivante :

http://pse.ensg.ign.fr

Le serveur comprend plusieurs parties articulées entre elles avec toutes les possibilités offertes par l'interactivité :

  • une série de fiches "technologiques" relatives aux notions essentielles de l'information géographique (carte, image d'observation de la Terre, échelle, légende, projection, base de données, SIG, etc.) avec renvoi sur les serveurs des organismes producteurs d'informations (IGN, CNES, SHOM, BRGM, IFREMER, etc.)

  • une série d'exemples sur les thèmes principaux du programme de la classe de seconde, tel que redéfini récemment par l'Education Nationale, centré sur le thème "Les hommes occupent et aménagent la Terre" selon une double approche alliant environnement et aménagement, avec notamment les sous-thèmes suivants :

- dynamiques urbaines et environnement urbain

- les littoraux, espaces attractifs,

- les montagnes, entre traditions et nouveaux usages,

- les sociétés face aux risques, etc.

  • les principales définitions des notions fondamentales de l'information géographique (longitude, latitude, altitude, coordonnées tridimensionnelles, GPS, systèmes de référence, télédétection, photogrammétrie, symbolisation cartographique, cadastre, etc.)

  • un accès interactif par mot-clé ou par choix dans un index avec sélection de toutes les fiches contenant le mot choisi par l'utilisateur.

  • une bibliographie permettant d'approfondir tel ou tel sujet.

Le principe général retenu a été de ne pas alourdir le contenu des fiches technologiques par une trop grande spécialisation technique et de renvoyer le lecteur, le cas échéant, sur des serveurs de type professionnel (généralement réalisés par les établissements publics producteurs d'informations).

Un élément original de la réalisation des exemples pédagogiques sur l'aménagement de l'espace et l'environnement a été le rapprochement visuel entre des extraits de cartes et photos datant des années 1950, et des cartes et photos récentes, montrant de façon spectaculaire comment l'espace a changé (aménagement du littoral, de la montagne, etc.). Ce genre d'étude diachronique sur les cartes, facile à diffuser, constitue une innovation largement due à l'informatique et Internet.

En ce qui concerne les difficultés rencontrées, celles-ci s'apparentent à celles qu'on rencontre pour tout ouvrage imprimé, cumulées avec celles de l'interactivité, d'une part, et de la visualisation sur écran, d'autre part. On peut les classer en quatre catégories :

- adaptation au public potentiel (niveau du contenu scientifique et technique du serveur)

- ergonomie générale du serveur (modes d'accès, boutons, etc.)

- cohérence et homogénéité du contenu des fiches (éviter redondances, lacunes, etc.)

- taille et échelle des illustrations cartographiques.

A chaque fois, des compromis ont été trouvés pour répondre au mieux à l'attente supposée des utilisateurs. Il leur appartient maintenant de donner leurs réactions face à cet outil, qui peut paraître soit déconcertant, soit simpliste, dans la mesure où le public ciblé est très large.

Ils sont donc invités à nous faire part de leurs réactions à l'adresse figurant dans le serveur (rappel de l'adresse http:/pse.ensg.ign.fr, rubrique "A propos de").

Le grand intérêt de la formule du serveur Internet (par comparaison avec le cédérom) est de pouvoir évoluer rapidement et de mettre les versions successives rapidement à la disposition des internautes.

 

Haut de la page 

Retour au Menu général

 Actes 2000