GÉOGRAPHIE DE L’INNOVATION,
INNOVATION DANS LA GÉOGRAPHIE ENSEIGNÉE

Jean-Jacques MISERY

IA-IPR

Géographie de l’innovation, innovation dans la Géographie enseignée peut nous amener ce soir à réfléchir dans deux directions :

  • Les territoires de l’innovation

    • espaces moteurs ou dynamiques de la planète
    • nouveaux territoires comme les espaces frontaliers
    • espaces de reconversion ou en modernisation

     

  • l’innovation dans la Géographie enseignée

    • à travers la mise en activité des élèves
    • à travers la pratique de l’étude de cas
    • à travers l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication en classe.

Pour en parler avec nous ce soir :
    • Henriette HUMBERT, professeur des écoles à l’école de l’Helvétie de Besançon
    • Christine DAVIOT, professeur au lycée Pasteur de Besançon
    • Geneviève KOEBERLE, professeur au lycée Nicolas Ledoux de Besançon
    • Jean-Michel RABA, professeur au lycée Victor Hugo de Besançon
    • Gérard COLOTTE, professeur au collège de Jarny
    • Bernard CLEMENT, professeur au lycée Fabert de Metz.

 

Après la présentation de quatre travaux ou situations de classe réalisés avec des élèves de CE2, de collège de lycée professionnel et de lycée d’enseignement général, nous vous proposons d’échanger au cours d’un débat qui pourrait s’organiser autour de cinq questions :

  • Quelle est la place de la Géographie de l’innovation dans les programmes des différents cycles d’enseignement ?
  • Existe-t-il des « nouveaux territoires » à enseigner ?
  • Quels problèmes d’enseignement pose la traduction de l’innovation dans les paysages géographiques ?
  • L’étude de cas est-elle une pratique pédagogique innovante ?
  • Comment enseigner une géographie de l’innovation de façon innovante 

Haut de la page 

Retour au menu général

 Actes 2001