VILLES ET RELIGIONS AUX ÉTATS-UNIS :
ENTRE INSTRUMENTALISATION POLITIQUE
ET HÉRITAGE HISTORIQUE

Cynthia GHORRA GOBIN

Géographe, CNRS

Résumé par Marie-Claire Ruiz

Cliquer ici pour obtenir l'article complet

MOTS CLÉS :
champ religieux, protestantisme, Mormons, Baptistes, Pentecôtisme,"faith-based organizations" FBO (associations caritatives), Evangélisme, télé-évangélistes, consommation de croyances religieuses, megachurch, instrumentalisation du fait religieux, identité ethnique, programmes sociaux , vouchers, inner-cities (quartiers sensibles)

RÉSUMÉ :
Dans un premier temps l'auteur présente la spécificité du fait religieux aux Etats-Unisen trois points:
- une nation majoritairement protestante même si le pourcentage des protestants au sein de la population diminue de 56% en 2000 contre 70% en 1950. Les congrégations protestantes sont multiples et variées mais elles ont en commun l'idée de simplicité dans la célébration de la prière, le droit au jugement privé pour tout ce qui concerne les croyances et la conscience ainsi que le principe de l'association volontaire.
- en dépit de la diversité des religions en présence (y compris au sein du protestantisme), le puritanisme enraciné dans le calvinisme est perçue par (Miller 1953, Carrigan 1998) comme l'idéologie religieuse ayant le plus influencé non pas les autres théologies mais la vie sociale et politique.
- la diversité des religions et pratiques religieuses n'a aucune incidence sur le territoire ou encore que l'étude de la répartition spatiale de ces religions sur le territoire national est insignifiante, en dehors peut-être des adeptes de l'église mormon et du clivage nord-sud. La différenciation majeure participe de cette division entre grandes villes et métropoles et petites villes et territoires ruraux ainsi que de l'appartenance ethnique et raciale.
La conférence porte sur" l'observation et l'analyse du fait religieux dans les villes et métropoles, de mettre en évidence la spécificité du fait religieux ainsi que la manière dont celui-ci pouvait se lire dans le paysage urbain et dans la sphère publique au travers notamment de l'offre de services urbains. Bref, l'analyse s'inscrit dans une réflexion de géographie culturelle privilégiant la culture politique "

 

Haut de la page 

Retour au Menu général

 Actes 2002