ORGANISATION TERRITORIALE DES LIEUX
DE CULTE DES DIVERSES COMMUNAUTÉS
À BEYROUTH

Thom SICKING s.j.

Géographe
Université de Beyrouth, Liban

Résumé par Marie-Claire Ruiz

Cliquer ici pour obtenir l'article complet

MOTS CLÉS :
diocèse, paroisse, congrégations religieuses, mosquée, église, Dar el Fatwa,

RÉSUMÉ :
Ce texte établit une comparaison des organisations territoriales des différentes communautés religieuses présentes à Beyrouth.Dans un premier temps l'auteur explique l'organisation territoriale des différentes communautés chrétiennes de rite latin et oreintal autour de leur église lieu de culte et aussi sorte d'" état civil" pour l'enregistrement des baptêmes etc... Il distingue:" trois genres d’église : églises paroissiales, églises (ou chapelles) appartenant à des congrégations religieuses et églises correspondant à des dévotions familiales, aujourd’hui le plus souvent intégrées dans des structures paroissiales".Il rappelle ensuite l'organisation de la communauté musulmane sunnite pour qui la mosquée est un lieu de culte, de prière et d'étude, sans rôle administratif. "Mais Malgré ces différences, il y a aussi quelques aspects communs : églises et mosquées servent à rassembler les fidèles et leur procurent un sentiment d’appartenance communautaire. Ces bâtiments marquent un territoire ou un quartier comme globalement chrétien, musulman ou mixte. "A partir de la carte des des lieux de culte de la commune de Beyrouth il explique la densité de ces lieux et leur grande variété pour des raisons politiques comme dans l'espace central de la ville et leur évolution liée à la guerre et à la reconstruction (introduction des lieux de culte chiite dans l'ancien quartier juif).Une comparaison est faite avec la situation au début du XXe siècle pour comprendre la division Est Ouest de la ville. En fait sous un apparent équlibre de la répartition des lieux cultes entre les communautés il existe des rapports trés différents au territoire selon les communautés.

 

Haut de la page 

Retour au Menu général

 Actes 2002