QUELLES SONT LES NOUVEAUTÉS CONCERNANT LES SITES INTERNET DE GÉOGRPAHIE SUR INTERNET ?

Pascal THOMAS

HACHETTE Éducation

Malgré un certain repli économique et un caractère très mouvant, l'offre de portails et de sites s'avère de plus en plus étoffée : plus de 36,3 millions de sites web dans le monde en janvier 2002 selon Netcraft. Environ un tiers sont des sites publics, soit une énorme source de documentation potentielle, notamment dans le secteur géo-touristique qui connaît un réel dynamisme sur le réseau.

En France, à tous les échelons, les sites locaux, régionaux et nationaux se sont considérablement développés. Les sites gouvernementaux, les conseils régionaux et généraux proposent dorénavant une information riche et variée. De très nombreux sites ont vu le jour concernant l'intercommunalité, les communautés d'agglomération ou de communes ou encore pour faire découvrir un Ò pays Ó ou un canton.

Les sites officiels des grands organismes nationaux et internationaux mettent à disposition un nombre impressionnant de données, de textes, de cartes et d'images, sans cesse croissant, couvrant toutes les activités économiques et culturelles. Les sites personnels étonnent souvent par leur qualité et permettent d'obtenir de la documentation sur des points particuliers.

Les documents cartographiques sont de plus en plus disponibles, utilisant parfois des techniques sophistiquées (animations, interactivité, requêtes croisées). Par ailleurs, de plus en plus de documents sont téléchargeables, notamment au format texte ou tableur ou mieux, au format Acrobat sous forme de plaquettes informatives déjà mises en page.

Les serveurs d'informations se révèlent souvent des outils incontournables. Cependant, il faut souligner la faiblesse, l'amnésie ou le manque de pertinence de certains moteurs de recherche. Demeurent les interrogations quant àla fiabilité, la pérennité et l'accessibilité encore gratuite des contenus.

Haut de la page 

Retour au menu général

 Actes 2002