L'EAU, MESSAGER DE LA VIE

Jacques BENVENISTE

Directeur de recherche émérite à l'INSERM

A quoi sert l'eau ? A faire nager les poissons, naviguer les bateaux, tenir droit les plantes, laver, constituer le sang, boire et éliminer... Certes. Mais elle a une fonction secrète, cachée dans nos cellules : leur permettre de communiquer en amplifiant les milliards de signaux émis par les molécules, signaux dont la nature était jusqu'ici inconnue. Nous les avons enregistrés sur ordinateur et transmis par internet : ce sont donc des fréquences hertziennes, dans la bande sonore. De l'eau soumise à ces fréquences simule les effets des molécules. Dès lors la biologie va passer de l'étude de la matière, inapte à explorer la complexité de la vie, à celle de l'information, multipliant à foison nos moyens d'analyse, de diagnostic et de traitement.

Les «experts» en place, ceux-là mêmes qui ont stérilisé la biologie française, s'indignent, comme s'indignaient leurs aïeux devant les météorites, le chemin de fer, la physique quantique et les divisions blindées. Ce combat séculaire des «cartésiens» devant l'innovation explique, avec nos structures de recherche inadaptées, les retards historiques de la France, dont relève notre langueur actuelle dans les secteurs sources de croissance, donc d'emplois et, finalement, d'indépendance.

Haut de la page 

Retour au menu général

 Actes 2003