EAU POTABLE ET INÉGALITÉS SOCIALES
DANS LES VILLES D'AMÉRIQUE LATINE

Vincent GOUËSET
Maître de Conférences en géographie
Université de Haute Bretagne
UMR ESO (Espace géographique et société) - CNRS
Maison de la Recherche en Sciences Sociales
6 avenue Gaston Berger - 35043 RENNES Cedex
Contact: vincent.goueset@uhb.fr

Jean-Marc FOURNIER
Maître de Conférences en géographie
Université de Caen
UMR ESO (Espace géographique et société) - CNRS
Maison de la Recherche en Sciences Humaines
Esplanade de la paix - 14032 CAEN CEDEX
Contact: jmfournier@mrsh.unicaen.fr

Aujourd'hui de nombreux habitants d'Amérique latine, notamment parmi les classes populaires, n'ont pas accès à l'eau potable, alors que d'autres habitants disposent de piscines privées et d'eau à profusion.

Comment expliquer ces inégalités ? Sont-elles une conséquence de la rapidité de la croissance urbaine, ou le produit d'un modèle social inégalitaire ? Comment expliquer, au quotidien, les coupures d'eau , alors que les ressources abondent ? Quels sont les choix opérés par les pouvoirs publics, partagés entre pression sociale et difficultés financières, mais aussi entre la mission sociale de l'Etat et le modèle néolibéral désormais en vogue ? La décentralisation de l'eau potable, de plus en plus administrée à l'échelon local (bassins versants, municipes) a-t-elle amélioré la situation ?

L'objectif de la conférence est de souligner la diversité des facteurs expliquant les inégalités d'accès à l'eau potable dans les villes d'Amérique latine. Autant qu'une arme au service des politiques urbaines, l'eau potable est un marqueur de la ségrégation socio-spatiale, et un révélateur des choix de politiques urbaines opérées par les pouvoirs publics, dans un contexte de décentralisation et de libéralisation économique.

Haut de la page 

Retour au menu général

 Actes 2003