RÉCUPÉRER L'EAU : IL LE FAUT !

Laboratoire SEAMAN
Université de La Rochelle
Coordinateur : Louis Marrou

L'été 2003 a vu ressurgir en France le spectre de la sécheresse et a relancé le débat sur la meilleure utilisation d'une ressource qui, loin d'être rare en France, s'avère pourtant chaque jour plus précieuse. L'évolution de nos modes de vie a considérablement modifié notre consommation d'eau pour le bien de la grande majorité des habitants. Le renforcement de la législation sur le traitement des eaux fait que, depuis le milieu des années 1980, le consommateur trouve la facture de plus en plus chère. Mais est-il nécessaire d'arroser son jardin, de laver sa voiture, voire de nettoyer son linge avec de l'eau potable ? Il est une eau abondante, de qualité, bon marché et à la portée de tous : l'eau de pluie. En France, les précipitations (700 mm annuels en moyenne) permettraient de récupérer 7000 litres d'eau sur un toit de 10 m2 grâce à quelques aménagements. L'exposition permet de comprendre pourquoi, comment et où récupérer l'eau.

Haut de la page 

Retour au menu général

 Actes 2003