L'ÉTUDE DE CAS EN GÉOGRAPHIE

Jean-Jacques MISERY

IA-IPR d'Histoire-Géographie

Quelques questions

  1. Qu'est-ce qu'une étude de cas, qu'est-ce qui la différencie d'un exemple?

  2. Qu'apporte de plus la pratique de l'étude de cas à la construction des savoirs?

  3. Quels problèmes pose la contextualisation?

  4. Quelle doit être la place de l'étude de cas dans la séquence?

  5. La pratique de l'étude de cas concourt-elle à la préparation à l'épreuve d'étude de documents du baccalauréat?

  6. La pratique de l'étude de cas modifie t-elle l'articulation entre les rôles du professeur et ceux des élèves?

  7. La stratégie de l'étude de cas est-elle transposable au collège?

Quelques conclusions possibles

  1. Une étude de cas est un problème ou une situation problème de géographie mettant en relation un territoire à une échelle donnée et des acteurs spatiaux

  2. Les études de cas supposent une démarche de géographie globale à des échelles variées, elles nous invitent à un raisonnement du monde.

  3. L'étude de cas est première ce qui la différencie de l'exemple

  4. Elle est au cœur de la leçon, elle va durer plusieurs heures

  5. L'essentiel du cours, c'est le choix de l'étude de cas

  6. L'étude de cas sert à construire les notions appréhendées et le raisonnement géographique qui répondent à la problématique posée.

  7. La phase de contextualisation doit être largement guidée (magistrale ? Dialoguée ?) à partir des constats faits dans l'étude de cas (à partir de cartes par exemple)

  8. L'étude de cas est une démarche qui favorise l'autonomie des élèves

  9. La mise en perspective (contextualisation) répond à trois objectifs (cf. documents d'accompagnement) : - reprendre sommairement les acquis pour favoriser leur appropriation collective.

  • articuler le particulier et le général, le conjoncturel et le structurel en validant et en nuançant les conclusions dégagées. C'est alors que l'on peut répondre à des questions comme "Pourquoi là et pas ailleurs ?", "Pourquoi là plus qu'ailleurs ?".

  • Aborder des aspects laissés sciemment de côté dans la composition du corpus documentaire de l'étude de cas.

Haut de la page 

Retour au menu général

 Actes 2003