GESTION DE L'EAU ET MODÈLES DE DÉVELOPPEMENT URBAIN,
DES DÉBATS TECHNIQUES AUX COMBATS POLITIQUES : UNE APPLICATION AUX LITTORAUX DU SUD-OUEST IBÉRIQUE

Nacima BARON YELLES

Maître de conférence, Université de Marne-la-Vallée
nbaron@univ-mlv.fr

Résumé

Cliquez ici pour obtenir l'article complet

La gestion de l'eau est une des questions les plus brûlantes posées par le développement urbain et touristique qui saisit depuis quelques années le littoral du Golfe de Cadix. L'augmentation des besoins des particuliers, signe de l'augmentation du niveau de vie et de la transformation des modes de vie, entre en concurrence avec la demande de l'agriculture intensive fondée sur l'irrigation, elle-même en rivalité avec la consommation des résidents de villes privées cotières, dont les golfs, les piscines et les jardins nécessitent de gigantesques quantités d'eau.


Les débats techniques sur l'efficience des moyens de production et de distribution de l'eau (et leur gestion par des sociétés publiques ou privées) sont posés, au fur et à mesure qu'apparaissent les limites physiques de l'exploitation des nappes et des ressources superficielles (rivières, zones humides). La pression qu'exercent les aménageurs privés sur la ressource fait émerger des conflits politiques à différentes échelles territoriales et à différents niveaux institutionnels : entre l'Etat et les collectivités, entre les professionnels de différents secteurs et les défenseurs de la nature, mais aussi entre les “autochtones” et les “visiteurs”. A quelles conditions ces combats peuvent-ils remettre en cause et réorienter les stratégies de développement régional ? Comment le problème de l'eau influence-t-il le débat sur la gouvernance et sur la forme des projets urbains ? La présentation s'appuiera sur la mise en scène d'un débat virtuel entre les partenaires de ce dossier, illustré d'exemples concrets.

 

Haut de la page 

Retour au menu général

 Actes 2003