Agriculture de précision

Utiliser les nouvelles technologies pour cultiver comme autrefois

Denis Boisgontier

Responsable des Nouvelles Technologies de l’Information, ARVALIS, Institut du Végétal

Résumé

L'agriculture de précision consiste à utiliser les nouvelles technologies de l'information (GPS, SIG, capteurs embarqués sur engins agricoles, télédétection, ...) pour revenir aux pratiques culturales "ancestrales".

Avant l'arrivée de la mécanisation agricole, les champs étaient découpés en fonction de leurs caractéristiques locales : les zones les plus difficiles à être travaillées ou les plus humides étaient laissées en prairie ou n'étaient pas cultivées et les zones les plus productives étaient réservées aux cultures annuelles (blé, …). Les agriculteurs qui ne cultivaient alors que quelques hectares pouvaient garder en mémoire les informations acquises et les transmettre facilement de génération en génération. La faible vitesse de travail de la traction animale leur permettait de réagir directement en fonction de ce qu’il voyait.

Aujourd'hui, les anciennes petites parcelles ont été regroupées en parcelle de grande dimension, les engins agricoles travaillent parfois à plus de 10 km/h sur de grandes largeurs. L’agriculteur exploite seul des surfaces pouvant dépasser 300 ha.

Avec les nouvelles technologies de l’information, il est aujourd’hui possible à l’agriculteur :

- de cartographier les différentes zones de ses parcelles de manière à apporter les produits d'entretien et de protection des cultures en quantité et seulement là où ils sont nécessaires,

- de travailler à grande vitesse et sur de grandes largeurs tout en apportant "la bonne dose, au bon endroit",

- de mettre en place pour son exploitation un système d’information (de plus en plus en y associant une composante géographique) facilitant la traçabilité de ses pratiques.

 

Haut de la page 

Retour au Menu général

 Actes 2004