Responsable scientifique Annick Hollé, Ladyss, Cnrs,
annick.holle@free.fr
Réalisation Marie-Alix Carlander, Ladyss, Cnrs
© Le lac Inlé, lac de montagne
situé en Birmanie à 400 Km
environ au NNE de Rangoon est
le refuge d'une population
lacustre, les Intha. Leurs vil-
lages sont construits sur des
banquettes de jacinthes d'eau
fixés par une ceinture de bam-
bou pour éviter leur dérive.
©
Les indiens Lacandons, qui vivent au coeur de l'im-
mense forêt tropicale du Chiapas, défrichent des
parcelles lors de la saison sèche (février à avril) et
les brûlent à la fin de celle-ci. La rotation des cul-
tures dure 20 ans, période pendant laquelle l'exploi-
tation de
la parcel-
le s'ame-
nuise peu
à peu,
l a i s s a n t
la forêt
r e p r e n d r e
le dessus.
©
Le territoire des Indiens Hopi se situe dans
le désert d'Arizona. La population vit aujour-
d'hui en grande partie à l’heure des États-
Unis. L’agriculture dans un milieu si difficile est
devenue une activité marginale. Cependant des
siècles de sélection ont permis l’obtention d’une
variété de maïs aux grains bleus, peu producti-
ve mais capable de puiser son eau à plus de 70
cm sous la croûte de terre et de sable.
© Parcelle de piments cultivés à des fins
commerciales. Cette culture met double-
ment en péril l’équilibre entre culture
vivrière et milieu forestier : de plus en
plus de parcelles sont ouvertes pour la
culture du piment, celle-ci n’étant pas
régie par les besoins familiaux mais par
la loi de l’offre et la demande ; les
indiens sans terre employés par les
Lacandons pour cette tâche connaissent
mal le milieu forestier et cultivent selon
un mode industriel : herbicides, pesti-
cides, monoculture, alignement de s
plants…La forêt a d’autant plus de mal à
se refermer.
© Sur cette île
volcanique, les
terrasses sont
localisées par-
fois dans des
endroits verti-
gineux. Les
principales cul-
tures sont le
maïs, le manioc,
la patate douce,
l'arachide, et la
noix de coco. Le
ma nque d'eau
douce et la
t o p o g r a p h i e
escarpée sont
les principa les
contraintes que
la nature impose aux paysans capverdiens.
Agricultures en milieux extrêmes
Mexique
Chiapas
Népal - Kaski
© Serres du val de Seine à Courceroy
(Aube). Les tomates sont nourries au
compte goutte avec un « liquide nutritif »
savamment dosé. Chaque pied de tomate,
planté dans un peu de laine de coco, peut
en absorber jusqu'à 3,5 litres par jour lors
des chaudes journées d'été. L'agriculture
hors sol peut également être considérée
comme une "agricul-
ture de l'extrême"
: ces productions
sont réalisées dans
des milieux à priori
hostiles (tout
comme le désert ou
la forêt) mais que
l'homme a su
rendre favorables
grâce à dive rs
techniques et savoir
faire.
P ho to A n n ic k Ho llé & P a tr ic k Per ez
P ho t o P a tr ic k P er ez
Cap vert- Île de Sant Antão
France - Aube (val de Seine)
P ho t o c rdp . a c-
r e im s. fr / cdd p1 0/ re s s ou r ce s /
m e dia t he q ue / do s si e rs / to ma t e s
/ to ma t es. htm
© Village abandonné peut être
à cause de trop nombreuses
années de sécheresse répé-
tées. On distingue sur l’une
des rives des murs ruinés de
maisons et sur l’autre au pre-
mier plan les taches claires
des anciens champs.
© Champs irrigués à proximité des villages dans la vallée de la
Kali Gandaki. Cette vallée, entaille profonde dans la chaîne
himalayenne, permettant le passage entre le Népal et le
Tibet. connaît dans sa partie amont des paysages beaucoup
plus proche du plateau tibétain que des collines verdoyantes
népalaises. Sa partie amont se situe en effet au nord de la
haute chaîne himalayenne et ne bénéficie pas du climat de
mousson qui submerge à des degrés divers l’ensemble du sous
continent indien. A cette altitude (entre 2500 et 3800 mètres
pour les cultures) et sous un climat aussi rigoureux, seules des
céréales très résistantes comme l’orge (sur la photo) et le
sarrasin peuvent être cultivées.
© Les Intha aménagent des îles flottantes qu'ils
transforment en jardin de légumes. Chacune
mesure environ 1,50 m de large sur 10 m de
long. Elles sont fabriquées à partir de bandes de
jacinthes d'eau très épaisses, découpées puis
déplacées à proximité des maisons.
© D
es souches d’arbres
à demi calcinées parsè-
ment les essarts. Leur
présence facilitera la
régé néra tion de la
forêt. Au cours des
vingt années d’exploita-
tion, plus de 80 espèces
végétales seront plan-
tées, du maïs nourricier
aux arbres choisis qui
favoriseront la régéné-
ration du milieu forestier tout en fournissant des matériaux.
Népal
Mustang
États-Unis
Désert d’Arizona
© Champs en terrasse sur la colline de
Ghodepani. Cet étagement des cultures peut
s'étendre au Népal sur des pentes très
abruptes, atteignant parfois plus de 40°.
Cette agriculture en milieu très difficile est
à mettre
en rela-
tion avec
la pres-
s i o n
d é m o -
g r a -
p h i q u e
locale.
Birmanie
Lac Inlé
©
Les bandes de jacinthes d'eau sont amendées annuellement avec
de la terre et des algues afin de pouvoir être cultivées. Les algues
sont collectées au fond
du lac, quant à la terre,
elle provient le plus sou-
vent des rizières en
cours d'aménagement
situées sur les berges.
Pas moins de 8 bateaux
d'algues et 8 bateaux
de terre sont néces-
saires la première année
pour un jardin de 15 m
2
.