La Route 66 : l'Amérique gourmande du mom and pop business

Café-géographique

Benoit BAVOUSET

Doctorant au sein du laboratoire de géographie du CERAMAC
Uuniversité Blaise Pascal Clermont-Ferrand

Résumé

Cliquez ici pour obtenir l'article complet

Construite en 1927, la Route 66 est la première nationale à deux voies à relier l'Est à l'Ouest des Etats-Unis, de Chicago à Los Angeles sur près de 4000 kilomètres. Devenue Route Historique suite à son déclassement en 1985, la"Route Mère" ainsi dénommée par John Steinbeck est désormais au centre d'enjeux touristiques majeurs.


Le développement du tourisme le long de cette artère historique s'appuie sur la force d'un mythe à double visage : incarnation de l'Amérique de la liberté et de l'infini des grands espaces pour les européens, qui voit défiler les kilomètres, comme ils visionnent des films tels que Badgad Café, Telma et Louise ou Easy Rider, la 66 se dévoile pour les américains comme on parcoure un album de photos de famille. Mais l'activité touristique ne se nourrie pas que de rêves, elle a besoin d'une réalité tangible sur le territoire qui permet au voyageur de valider l'idée qu'il se faisait de la destination avant son départ. Ce phénomène s'opère le long de la Route 66 au travers d'un patrimoine bâti exceptionnel, ainsi que de la multitude de petites entreprises familiales dite du "mum and pop business" qui ont contribué elles aussi à façonner le mythe de la 66.


Parmi celles-ci les "diners" argentés, les drive-in et les petits restaurants continuent de proposer une cuisine fait-maison, du hand burger à la pâtisserie, et plus récemment de style tex-mex. Véritable lieu de socialisation, pour une population de l'Amérique de nulle part, qui vieillit, ces établissements sont également les lieux de souvenirs de leur jeunesse, des premiers flirts, aux adieux d'avant guerre, en passant par la ségrégation raciale. Tenus par des gérants, qui pour certains sont rentrés dans la légende de la 66, ces restaurants sont aujourd'hui au centre d'une stratégie touristique à inventer pour faire de la Route 66 une destination majeure sur le marché mondial. Des ouvrages consacrés à cette tradition culinaire familiale2 permettent de prendre conscience de la diversité d'une cuisine originelle et authentique, reflet d'une société d'avant la main mise des grandes chaînes de restauration rapide (Mac Donald, Subway, Taco Bell, Kentucky Fried Chicken...).


Cette intervention d'une heure, lors d'un café géographie, a pour ambition de surprendre les participants autour d'un verre de Coca-Cola frappé, loin des clichés de l'Amérique de la "mal bouffe" vilipendée par les français et de montrer comment aux Etats-Unis aussi, la nourriture peut se faire gastronomie et devenir un argument décisif de la stratégie d'un espace touristique. Celle-ci prend sa source dans une étude de terrain menée en août 2003 dans trois comtés de l'Oklahoma, qui m'a permis de rencontrer 80 gérants ou propriétaires de restaurants, de magasins de souvenirs, d'hébergements ainsi que des acteurs institutionnels.

 

1 Au sens figuré : "les commerces de maman et papa", en référence aux restaurants et motels familiaux qui se sont développés dans l'Amérique des années 50.

2 The Route 66 Cookbook, The Main Street of America Cookbook : a culinary journey down Route 66, Marian Clark.

 

Haut de la page 

Retour au Menu général

 Actes 2004