Les stratégies mondiales en brasserie

Françoise PLET

Géographe, université de Paris X - Nanterre

Résumé  
La bière est une boisson populaire répandue dans le monde entier. La mondialisation de l’industrie brassicole a été considérable durant la décennie écoulée, qu’il s’agisse de la brasserie elle-même ou de ses principaux fournisseurs en matière première, les malteurs. De très grands groupes multinationaux se sont constitués par croissance externe (concentrations) à partir de firmes d’origine américaine, belge, sud africaine, néerlandaise, japonaise, qui opèrent chacun dans de très nombreux pays. Si les marchés des pays riches sont en moyenne stagnants, l’expansion de la consommation est très forte dans les pays très peuplés en développement (Chine, Inde, Russie ou Amérique latine…). Des pays de grande tradition brassicole comprenant de nombreuses fabrications locales, comme l’Allemagne, ont longtemps résisté, mais leurs firmes subissent aujourd’hui la pression des groupes mondialisés. Les grandes marques françaises de bière sont toutes aux mains de groupes étrangers, tandis que les fermetures de sites continuent.
Cependant, à côté de l’offre de masse en bières de grande consommation, la fin du XX° siècle a aussi été celle de la renaissance d’initiatives individuelles pour la vente directe, ou du moins locale, avec la création de micro brasseries souvent associées à la restauration, aux USA et en Europe. La conférence montrera les jeux, les enjeux et les territoires respectifs de ces deux mondes contemporains de la bière.
Haut de la page

Retour au menu général

Actes 2004