Les zones franches dans les réseaux internationaux de production

François Bost

Géographe, Université de Paris X-Nanterre

Résumé

.

Parmi les lieux visibles incarnant le mieux la mondialisation de l'économie, les zones franches commerciales, industrielles et de services occupent une place tout à fait privilégiée. Présentes dans plus d'une centaine de pays et employant environ 40 millions de personnes en 2005, elles ont connu depuis les années 1970 un formidable engouement auprès des firmes transnationales qui y ont souvent délocalisé tout ou partie de leur production, ou qui s'y approvisionnent dans le cadre du Global Sourcing. Selon les pays d'accueil et les domaines d'activités, ces zones franches sont cependant très diversement intégrées dans les stratégies des transnationales et des grosses PMI-PME, l'Asie orientale occupant une place essentielle. L'essor exceptionnel des zones franches illustre remarquablement la libéralisation accélérée des échanges, l'ouverture de la quasi-totalité des pays de la planète à l'économie de marché, ou encore l'envolée sans précédent du commerce international et des investissements directs internationaux (IDE) au cours des dernières décennies. Il révèle également une double convergence d'intérêt, tant de la part des pays en voie de développement, plus ou moins convertis aux vertus du libéralisme et de l'ouverture vers l'extérieur, que de celle des pays industrialisés, attirés par les bas coûts de main-d'oeuvre dans le cadre de la nouvelle division internationale du travail.
Cette conférence s'appuiera sur les données inédites de l'Atlas mondial des zones franches, en cours de finalisation et dirigé par le conférencier, qui sera publié fin 2005 à la Documentation française.

Haut de la page 

Retour au Menu général

 Actes 2005