Proposition de posters pour le FIG 2005 de Saint-Dié



L'équipe de recherche ESPACE-Nice UMR 6012 CNRS / Sophia Antipolis propose une série de 4 posters qui seront traités avec la même charte graphique.


Poster 1 -

L'Italie entre Banane Bleue et Croissant Méditerranéen.

Giovanni Fusco


Le territoire italien sera intéressé, dans les 20 prochaines années par la réalisation d'un nouveau réseau d'infrastructures qui remodèlera ses relations internes et celles avec le reste de l'Europe (réseau ferroviaire italien AV/AC, liaisons ferroviaires à haute vitesse franco-italiennes, tunnels alpins de base en Suisse, réseau des pôles logistiques des autoroutes de la mer, etc.). Ces réalisations poseront les bases d'une nouvelle insertion dans les macro-structures territoriales de l'Union Européenne, dans lesquelles les relations réticulaires auront une importance déterminante. Les principaux pôles métropolitains italiens seront ainsi doublement intégrés à la traditionnelle Banane Bleue (l'axe rhénan de l'Europe médiane) et à la nouvelle macro-structure du Croissant Méditerranéen. Ce dernier est l'espace macro-régional émergent entre l'Espagne, la France et l'Italie qui, en partant de l'arc méditerranéen plus traditionnel, inclut avec une certaine épaisseur les principaux pôles métropolitains de son hinterland, tels que Saragosse, Toulouse, Lyon, Turin et Milan.

Le poster illustrera la mise en place de ces macro-structures territoriales sur l'espace italien, par la prise en considérations des nouveaux réseaux d'infrastructures et des dynamiques des systèmes urbains et métropolitains.



Poster 2 -

Les relations franco-italiennes et le territoire transfrontalier azuréen.

Christine Voiron-Canicio, Sandra Pérez


L'objet de ce poster est de mettre en évidence les liens nouveaux qui unissent depuis une quinzaine d'années l'Italie et la Côte d'Azur, dans deux secteurs majeurs de l'économie azuréenne, l'économie résidentielle et la santé.

Pour chacun de ces secteurs, les relations franco-italiennes et leurs retombées fonctionnelles et spatiales sont présentées en deux grands volets.



Poster 3 -

La Riviera

Paysages de rêve et crise du territoire sur les rives du golfe de Gênes.

Samuel Robert


Situé au nord-ouest de la péninsule italienne, le littoral du golfe de Gênes (Ligurie) est mondialement connu sous le nom fameux de Riviera. C'est une côte escarpée, un littoral de montagnes tombant dans la mer, qui a donné naissance à un territoire de rêve : climat clément, beauté des paysages, qualité de vie, belles villas et jardins luxuriants, culture des fleurs, ciels bleus et ensoleillés, etc.


Cet idéal littoral, s'il continue de faire rêver à travers le monde, n'en est pas moins en crise. Trop de succès finit toujours par nuire. En premier lieu, le littoral ligure s'est fortement urbanisé à partir des années 1960 et 1970, en particulier pour satisfaire la demande en résidences secondaires et les agrandissements du port de Gênes (1er rang en Italie). Cela s'est d'abord traduit par une consommation débridée des rares espaces littoraux, sans pour autant qu'apparaissent les nécessaires infrastructures d'accompagnement, en particulier en matière de transport. Dans le domaine économique, l'essor de la résidence secondaire a entraîné le déclin de l'activité hôtelière mais aussi le recul des activités agricoles en zones planes. Concernant l'environnement et les paysages, la côte se présente comme un long liseré urbanisé dans lequel les Ligures regrettent de ne plus pouvoir repérer les formes caractéristiques de leurs petits ports de pêche aux maisons colorées. Surtout, la dynamique naturelle de la côte s'est trouvée profondément modifiée, entraînant une érosion puissante des plages, jusqu'à la quasi disparition de plusieurs d'entre elles.


Face à cette situation de déclin, les autorités locales ont commencé à réagir à partir des années 1990. Sous l'action du Conseil Régional de Ligurie, (la Région est l'échelon compétent en matière de planification territoriale en Italie), un Piano Territoriale della Costa a ainsi été élaboré en décembre 2000 en vue de donner un nouveau projet au territoire et à sa façade maritime. La Riviera se voit ainsi remise au cœur des préoccupations des gestionnaires : restauration des plages, rénovation des fronts de mer, déplacement de la voie ferrée littorale, reconversion des installations portuaires… sont autant d'opérations visant à redonner attrait et identité aux fameuses côtes ligures.


Le poster s'attachera à présenter cette situation en trois parties :



Poster 4 –

Mises en réseau matérielle et immatérielle de l'espace et du paysage

Olivier Léonard


La mobilité pour les loisirs et par les loisirs, progresse, notamment dans les espaces naturels et ruraux. Les différents types de randonnées et les sports de pleine nature sont des usages en émergence forte de ces espaces. Les fins de semaine, pendant les vacances, mais aussi en semaine, ces espaces sont davantage fréquentés, parcourus, vus. Ils sont davantage partagés en même temps qu'objet possible de conflit d'usage, car ils sont aussi davantage appropriés.


L'objet du poster est de montrer les mises en réseau matérielles et immatérielles par lesquelles, à différentes échelles, sont reliés de façon visible et invisible : le paysage visible, l'espace matériel et ses lieux, et... des individus bien visibles aussi !