Où en sont les liens nationaux ?

Yves Guermond

Géographe, Université de Rouen

Résumé

Il ne s'agira pas d'une « conférence », mais d'une réflexion en commun sur la définition des liens susceptibles de justifier l'Etat .

  • Par quels liens (naturels et artificiels, visibles et invisibles) se créent et se maintiennent les nationalismes (et les régionalismes) ?

  • "L'identité territoriale"  est une notion géographique ambigüe . Elle peut être instrumentalisée par les manoeuvres politiques, entretenue par les media, mais elle est aussi l'expression de liens symboliques "invisibles" d'une société avec un espace. Comment apprécier la réalité de ces liens symboliques ?

  • Parmi les multiples réseaux qui se tissent dans un monde économiquement unifié, quel créneau reste-t-il pour les pouvoirs politiques nationaux, eux-mêmes contestés par les revendications culturelles locales ? Faut-il revenir sur l'inquiétude d' Hannah Arendt : "Ce qui demeure encore - et explique la fréquente longévité de ces corps politiques dont la vitalité a disparu - ce sont les moeurs et les traditions de la société. Aussi longtemps que ces dernières sont intactes, les hommes, en tant qu'individus privés, continuent à se conduire conformément à certaines structures morales, mais cette moralité a perdu son fondement" ...

  • Va-t-on vers un rôle des Etats purement technique, qui serait d'assurer, dans leur rayon géographique, une protection contre le libéralisme, mais dont le maintien de la cohésion serait fragilisé par la difficulté de maintien des liens internes ?

Haut de la page 

Retour au Menu général

 Actes 2005