La diaspora indienne, combien de divisions ?

Éric Leclerc

Chercheur, centre des Sciences Humaines, New Delhi

Résumé

Cliquer ici pour obtenir l'article complet

Le gouvernement indien, sous l'autorité du parti nationaliste du BJP, a lancé en 2000 une vaste campagne pour promouvoir la « diasporaindienne » afin d'attirer les investissements directs au profit du développement économique du pays. Revendiquant explicitement les modèles israéliens ou chinois, il a instauré diverses mesures pour favoriser le retour, physique ou monétaire, des indiens d'Outre-mer (20 millions de personnes). Cette politique, poursuivie lors du retour au pouvoir du parti du Congrès en 2004, est à la fois une stratégie de politique internationale (considérer les indiens expatriés comme des ambassadeurs de l'Inde) et nationale (mobiliser la population pour émuler les succès des expatriés). En replaçant dans une perspective historique ce retour en grâce des émigrés, on peut s'interroger sur les forces et faiblesses de cette mobilisation. Quels sont les atouts réels des réseaux de la diaspora indienne dans l'ascension de leur pays d'origine au rang de puissance mondiale ?

Haut de la page 

Retour au Menu général

 Actes 2005