Recompositions territoriales des réseaux de transports en Europe

Acteurs et enjeux des dynamiques transfrontalières
dans les Alpes et les Pyrénées

Robert Marconis

Géographe, Université de Toulouse

Résumé

.

Conférence introductive plus particulièrement destinée aux enseignants, placée sous le double sceau de l’Inspection Générale et de l’APHG ( Association des Professeurs d'Histoire et de Géographie)

Les grands réseaux de transports se sont mis en place selon des logiques territoriales nationales. L’intensification contemporaine des échanges internationaux conduit à réaliser de nouvelles infrastructures à l’échelle de l’Europe

Dans la conjoncture actuelle de libéralisation et de déréglementation, face à une demande qui apprécie l’offre de transport en termes de coûts et de vitesses, la recomposition territoriale des réseaux, leurs raccordements dans les régions frontalières posent de difficiles problèmes dans des milieux fragiles que sont les grandes chaînes de montagne.

Les préoccupations environnementales, l’opposition des populations locales, l’affrontement de logiques géopolitiques se développant à différentes échelles … conduisent à remettre en question une politique qui a fait la part trop belle aux transports routiers. Les régions de montagnes peuvent-elles jouer un rôle pionnier dans la recherche de solutions alternatives comme le ferroutage ? A quel prix ? En favorisant l’émergence d’une volonté politique nouvelle remettant en question le fonctionnement actuel du marché des transports et les effets pervers d’une concurrence entre les différents modes ?

Haut de la page 

Retour au Menu général

 Actes 2005