Technologies de l'information et de la communication,
éducation, réseaux et territoires

Michel Vauzelle et Philippe Buysse

Professeurs chargés de mission à la Direction de la Technologie au Ministère de l'Éducation Nationale, de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche

Résumé

.

Le système éducatif évolue depuis une dizaine d'année : d'un système hérité d'une vision napoléonienne centralisée à un système plus décentralisé. Dans le système précédent, pratiquement toutes les directives, prescriptions, recommandations partaient du ministère jusqu'à l'établissement scolaire et l'université était l'unique lieu de savoir. Des groupes (association de spécialistes, syndicats, groupes de réflexions) s'étaient progressivement mis en place relayant ou contestant l'information centrale , mais globalement les lieux de production des savoirs, de prescription, de diffusion étaient bien identifiés et localisés (Directions ministérielles, Inspection générale en relation avec le système universitaire).

Coïncidant avec une volonté de décentralisation, l'apparition des Technologies de l'information et de la communication a modifié le système, créant une nouvelle dynamique. Si les lieux de prescription restent encore assez centralisés, différents lieux de savoirs et diffusion sont apparus et se diversifient rapidement. Sites académiques et d'établissements, sites associatifs ou personnels, « littérature grise TIC », sites scientifiques et commerciaux se multiplient, répartis sur le territoire national, voir à l'étranger. Chaque mois de nouveaux lieux et réseaux apparaissent ou se renforcent , que l'administration centrale essaie au mieux d'intégrer. On essaie de faire ici un état de cette nouvelle structuration, en terme de liens et de lieux.

Haut de la page 

Retour au Menu général

 Actes 2005