Où va la terre ? Le cas de l'Amérique latine

Enjeux et mobilisations des mouvements sociaux pour l'accès à la Terre.

Jérôme Fauré

Responsable du Service Amérique Latine Caraïbe, Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement

Résumé

Cliquer ici pour obtenir l'article complet

L'accès à la terre en Amérique latine est une des questions politiques majeures à résoudre tant la concentration foncière reste importante, les rapports sociaux violents, l'insécurité alimentaire persistante, et ce, malgré au XXème siècle une vague de réformes agraires. Hier, les grands propriétaires fonciers absentéistes ou tournés vers les cultures de rente, aujourd'hui l'agrobusiness mondialisé : les acteurs qui détiennent le pouvoir économique et souvent politique ont profité et profitent de cette ressource dans une logique de rentabilité immédiate. En parallèle, après leur exploitation outrancière, lorsqu'ils n'ont pas migré ou été éliminés, les paysans et populations indigènes s'organisent, se mobilisent pour résister, réclamer des réformes, affirmer une nouvelle approche de la question rurale fondé sur l'agriculture familiale, le développement du tissu économique et social territorial, le respect de l'environnement, et la souveraineté alimentaire . A leur côté, une organisation de solidarité internationale telle que le Comité catholique contre la faim et pour le développement, soutient leurs efforts pour la survie ou le développement de ces populations menacées au niveau local, pour leur articulation avec d'autres secteurs et leur plaidoyer sur la scène internationale.

Haut de la page 

Retour au Menu général

 Actes 2006