La nature entre protection et gestion : l'exemple des parcs nationaux des montagnes de l'Ouest canadien

Stéphane Héritier

Géographe, Université Jean Monnet, Saint Etienne.

Résumé

.

Fort d'une quarantaine de parcs nationaux, le « réseaux canadien des parcs » constitue un vaste ensemble d'aires protégeant la quasi-totalité des écosystèmes canadiens. Nous proposons de nous intéresser plus particulièrement à un groupe de 7 parcs nationaux situé dans les montagnes de l'Ouest (Rocheuses et massif Selkirk) qui présente un double intérêt : il regroupe certains des plus anciens parcs nationaux du pays mais il accueille surtout le plus grand nombre de visiteurs chaque année (plus de 10 millions dans ces 7 parcs sur les 15 millions de visiteurs annuels entrant dans la totalité des parcs nationaux). Considérés et présentés comme des vestiges de la grande nature sauvage (Wilderness), ils sont également fortement fréquentés et ils sont dotés d'infrastructures d'accueil qui suscitent bien souvent la polémique. L'objectif de notre présentation sera de montrer quels sont les enjeux associés à la mise en place d'une dialectique (protection-gestion) et ses conséquences en terme de gestion des aires protégées.

Haut de la page 

Retour au Menu général

 Actes 2006