Conférence-débat

Géostratégie Grand Nord / Grand Sud : entre espaces unis et multipolaires

Conférence associée

L'Antarctique, dernière frontière américaine ?

Anthony SIMON

Maître de conférences en Géographie et Tourisme Université Lumière / Lyon 2

Résumé

Cliquer ici pour obtenir l'article complet

Géostratégie Grand Nord / Grand Sud : entre espaces unis et multipolaires

Dans le cadre de cette analyse comparative des enjeux géopolitiques de la mise en valeur et du contrôle des hautes latitudes polaires, les propos d'Anthony SIMON porteront notamment sur le régime juridique de l'Antarctique qui impose un « gel » des revendications territoriales et de leurs contentieux, ainsi qu'une internationalisation fonctionnelle fondée sur une utilisation pacifique de ce vaste territoire.
Le désir d'appropriation, certes motivé par les recherches scientifiques, s'explique par des raisons économiques et stratégiques dont la maîtrise du Détroit de Drake, une continuité territoriale pour le Chili et l'Argentine, et l'existence supposée de ressources minérales et énergétiques.

L'Antarctique, dernière frontière américaine

Les rapports entre les Amériques et le Continent blanc, allant des explorations aux revendications territoriales, suivies de recherches scientifiques, impliquent des formes multiples de perception du 6e Continent, recoupant une légitimité territoriale pour le Chili et l'Argentine, l'affirmation ambiguë du « protectorat » américain sur l'Antarctique depuis le Traité de Washington (1er décembre 1959), et l'émission de touristes à partir du port d'Ushuaia, pour des croisières alternatives vers des sites de « nature sauvage ». Cette opposition au monde américain urbain et à sa modernité amènera une réflexion sur la construction de l'image de ce monde polaire en tant que dernière frontière américaine.

Haut de la page 

Retour au Menu général

 Actes 2006