La Roumanie post-communiste, nouvel espace d'immigration

Intégrée à la conférence « Migrations et systèmes migratoires » avec Dana Diminescu

Bénédicte Michalon

Chargée de Recherche CNRS, Pessac (b.michalon@ades.cnrs.fr)

Résumé

.

L'Union européenne élargie connaît des changements accélérés en matière de mouvements migratoires. Tout en demeurant zones de départ pour nombre de leurs ressortissants, les Pays d'Europe Centrale et Orientale entrés dans l'UE sont aujourd'hui tout à la fois des espaces de transit et des destinations prisées des migrants internationaux. L'intervention examinera cette transformation sociale majeure à partir de la Roumanie.

D'abord timide, cantonnée à des Roumains désireux de revenir dans leur pays, l'immigration s'est étoffée et diversifiée au cours des années 1990 et 2000. Alors que le pays vient de rejoindre l'Europe communautaire, l'installation de migrants devient une problématique sociale et politique de plus en plus importante. Car l'émigration massive de travailleurs vers l'Ouest génère un manque de main-d'œuvre dans des pans entiers de l'économie roumaine : l'agriculture, le secteur du bâtiment, certaines industries.

Ce nouveau positionnement migratoire de la Roumanie postcommuniste sera examiné à travers plusieurs de ces facettes :

- l'évolution des flux d'immigration et de demande d'asile depuis le début des années 1990 ;

- la construction d'une politique migratoire et d'asile ;

- le suivi de deux populations migrantes importantes, les Moldaves et les Chinois.

Haut de la page 

Retour au Menu général

 Actes 2007