De la Chine au Brésil : Comprendre le boom de L’humanité sur la terre, le message éthique de Watsuji
Augustin Berque
Directeur EHESS
Article complet

Le philosophe japonais WATSUJI Tetsurô (1889-1960) et l'auteur notamment d'un essai fameux, Fûdo (Milieux humains, 1935), dans lequel il examine d'un point de vue phénoménologique la relation des sociétés humaines à leur environnement. Sa grande oeuvre reste cependant son Ethique (Rinrigaku), ouvrage paru en trois volumes successifs dans les années d'avant, pendant et après la deuxième guerre mondiale, et qui porte la marque de cette conjoncture. Sans entrer dans le détail de cette Ethique, on n'en retiendra ici que le principe essentiel, qui sous-tend également Fûdo, et qui est la conception de l'être humain comme une dualité alliant nécessairement deux versants, l'un qui est individuel (hito) et l'autre qui est relationnel (aida), les deux sinogrammes utilisés pour transcrire hito et aida se lisant quand ils sont accolés ningen, ce qui signifie "être humain". Pour Watsuji, la relation à l'environnement est nécessairement vécue en tant que ningen, c'est-à-dire en tant que cette dualité ontologique comportant structurellement la relation à autrui. D'où, quant à la relation environnementale,  le concept de fûdosei, que Watsuji définit comme "le moment structurel de l'existence humaine" ; moment s'entendant ici comme en mécanique, c'est-à-dire la relation dynamique de deux forces, qui sont ici les deux aspects de l'humain. Traduit par médiance, ce concept signifiera le couplage dynamique de ces deux "moitiés" (en latin medietas, d'où "médiance") que sont le corps individuel et le milieu éco-techno-symbolique où baigne celui-ci. Tout en signalant les limites de l'essai de Watsuji, l'exposé montrera surtout la fécondité du concept de médiance, dont le sens profond est que l'être humain - à l'opposé de l'idéologie que, dans le contexte du capitalisme moderne, ont imposée l'utilitarisme et, corrélativement, l'individualisme méthodologique - est structurellement un être éthique, porté à soucier d'autrui, de l'environnement et, au sens large, de la Terre. 

haut de page

ffs