Clin d'œil à nos spécialistes disparus
Gérard JOLY ,Bernadette JOSEPH
UMR 8586 PRODIG / CNRS joly@univ-paris1.fr — Bibliothèque de l’Institut de Géographie de Paris
Résumé

Dans le passé, d'éminents géographes ont travaillé avec talent sur le thème du FIG-2009. Avec le concours de plusieurs géographes, notamment Jean Bastié, François Carré, Jean-Pierre Corlay, Jacques Guillaume, nous évoquons leurs recherches mais aussi leur souvenir.



François DOUMENGE

né à Viane (Tarn) le 9 octobre 1926 - décédé à Nice le 14 juillet 2008.

Soutient son doctorat d'État en 1966 : " L'homme dans le Pacifique Sud " (sous la direction de Gaston Galtier à Montpellier) et sa thèse secondaire sous la direction d’André Guilcher.

Directeur de l’Institut de Géographie tropicale à Abidjan, Professeur de géographie tropicale à Montpellier, Professeur à la chaire d'éthologie et conservation des espèces animales du Muséum National d’Histoire Naturelle à Paris, Directeur du Musée océanographique de la Principauté de Monaco (succède à Jacques-Yves Cousteau en 1988) jusqu’en 2001.

Directeur de l'Agence des pêches du Pacifique Sud FAO / UNDP, Président du Conseil d'administration de l'ORSTOM, Secrétaire général de la Commission Internationale pour l'Exploitation Scientifique de la Mer Méditerranée (CIESM), Président de la Commission Écologie de l'International Union for Conservation of Nature (IUCN), Commissaire permanent de la Commission baleinière internationale.

Parmi ses publications : Hydrologie, biologie et pêche en Méditerranée occidentale. - Le Japon et l'exploitation de la mer. In "Bulletin de la Société languedocienne de géographie" Tome XXXII.

Lauréat du Prix Christian Garnier de la Société de Géographie en 1967 et du Grand Prix des Sciences de la Mer Albert Ier de Monaco en 2007, Officier du Mérite Maritime. Commandeur de l'Ordre du Soleil Levant au Japon.

Ses spécialités : Halieutique - Méditerranée - Pacifique Sud - Japon

André GUILCHER

né à Brest le 19 mai 1913 - décédé à Brest le 4 décembre 1993.

Soutient son doctorat d'État en 1948 : " Le relief de la Bretagne méridionale, de la baie de Douarnenez à la Vilaine " (sous la direction d’Emmanuel de Martonne) et sa thèse secondaire à Paris : " L'habitat rural à Plouvien (Finistère) ".

Sa carrière et ses responsabilités : Professeur à la Sorbonne (chaire d'hydrologie marine et fluviale), Professeur à Brest.

Membre du Conseil de Perfectionnement de l'Institut d'Océanographie, Directeur régional de Norois, Membre des Comités de direction de "Marine geology", de "Progress in physical geography" et de "Journal of Costal Research".

Parmi ses publications : Morphologie littorale et sous-marine. PUF (1954). - Précis d'hydrologie marine et continentale. Masson (1965 ; rééd. 1979). - L'Océanie. PUF (1969). - Coral Reef Geomorphology. Chischester : J. Wiley (1988). - Chronique océanographique de la revue "Norois" de 1954 à 1993.

Lauréat du Prix Charles Maunoir de la Société de Géographie en 1948 pour sa thèse, du Prix d’Océanographie en 1959, du Grand Prix de la Société de Géographie en 1986. Membre de la section flamande de l'Académie Royale des Sciences de Belgique, Lauréat du Prix Gay de l'Académie des Sciences, Médaille d'or de l'Institut d'Océanographie.

Ses spécialités : Morphologie littorale et sous-marine - Hydrologie marine et continentale - Récifs coralliens - Géographie de la mer - Géographie de la Bretagne - Europe du Nord-Ouest (géographie physique) (réd. François Carré)

Jean-Pierre PINOT

né à Brienon-sur-Armançon (Yonne) le 17 février 1930 - décédé à Lannion en 16 novembre 2000.

Soutient sa thèse de 3e cycle en 1961 : " Les accumulations littorales entre la rade de Perros Guirec et la rivière de Tréguier ". Son doctorat d’État en 1974 " Le pré-continent breton, étude géomorphologique " (sous la direction d’André Guilcher à Brest).

Maître-assistant à la Sorbonne, Professeur à Nantes, puis à Brest. Vice-président de l’Association de Géographes Français.

Parmi ses publications : Éléments d’océanologie géographique. - Géographie physique du Quaternaire. - La gestion du littoral. Paris : Institut Océanographique, 2 vol. (1998).

Lauréat du Prix d’océanographie Jules Girard de la Société de Géographie en 2000.

Ses spécialités : Littoral - Géographie de la mer - Géomorphologie - Bretagne - Maroc - (réd. G. Joly)

Camille VALLAUX

né à Vendôme (Loir-et-Cher) le 2 octobre 1870 - décédé à Kerhuon (Finistère) le 10 septembre 1945.

Soutient son doctorat d’État en 1907 : " La Basse-Bretagne, étude de géographie humaine " ; et sa thèse complémentaire " Penmarch aux XVI et XVIIe siècles ".

Sa carrière et ses responsabilités : Professeur à l'École Navale de Brest, puis à l’École HEC à Paris.

Examinateur d’entrée à l’École Navale pendant 15 ans (1914-1931), Chronique océanographique dans les "Annales de Géographie" à partir de 1925, Président de la Commission de géographie de la Ligue maritime et coloniale, Membre correspondant de l'American geographical Society, Collaborateur régulier à la Dépêche de Brest à partir de 1932.

Bibliographie In "Camille Vallaux, 1870-1945" / François Carré, Geographers vol.2 (1978).

Parmi ses publications : Géographie sociale : la mer. Encyclopédie scientifique. Doin (1908). - La géographie de l'Histoire. /J. Brunhes, Alcan (1921). - Sur les côtes de Norvège. (1923). - Les sciences géographiques. Paris : Alcan (1925). - Mers et océans. Paris : Rieder (1932). - Géographie générale des mers. (1933). - Visages de la Bretagne. /al. Paris : Horizons de France (1946).

Médaille Morand de la Société de Géographie commerciale (1908), Médaille d’or Conrad Malte-Brun de la Société de Géographie (1922), Médaille de vermeil de la Ligue maritime et coloniale (1934), Prix de l’Académie des Sciences morales et politiques (1909), Prix Gegner de l’Académie des Sciences (1934), Membre du Conseil de perfectionnement de l’Institut océanographique (1935).

Ses spécialités : Bretagne - Scandinavie - Océanographie - Géographie politique et historique - Méthodologie et épistémologie de la géographie - (réd. N. Broc et G. Joly)

André VIGARIÉ

né au Havre le 10 janvier 1921 - décédé à Nantes le 21 décembre 2006.

Soutient son doctorat d’État en 1963 : " Ports de commerce de la Seine au Rhin " (sous la direction d’Aimé Perpillou à Paris) et sa thèse complémentaire : " Documentation sur la morphologie de l'estuaire de la Seine " (sous la direction d’André Guilcher).

Professeur à Nantes, puis à l'École Navale de Lanvéoc Poulmic (1965-1990), Chargé de conférences en Affaires maritimes à Bordeaux.

Académie de Marine, Paris depuis 1990, Académie Royale de Marine, Anvers depuis 2001, Académie de Bretagne, Nantes depuis 1990.

Parmi ses publications : 16 livres en nom propre et 15 en collectif. - 325 articles et études spécifiques, certains traduits en 6 langues.

Lauréat du Prix Milne-Edwards en 1965 et du Grand Prix des Sciences de la Mer Albert Ier de Monaco en 2003. Officier du Mérite Maritime.

Ses spécialités : Économie maritime et portuaire - Géostratégie des océans et des pays maritimes - Géographie urbaine - Aménagement régional

Monique de LA RONCIÈRE

née à Paris le 28 mars 1916 - décédée à Paris le 29 octobre 2002.

Fille du Conservateur Charles Bourel de La Roncière.

Sa carrière et ses responsabilités : Bibliothécaire de la Société de Géographie à Paris depuis 1940, Bibliothécaire au Département des Imprimés de la Bibliothèque nationale en 1942, puis au Département des Cartes et Plans à partir de 1943, Conservateur du Département des Cartes et Plans de la Bibliothèque nationale (1965-1980).

Participe à l'édition de nombreux catalogues, notamment celui de l'exposition à Montréal en 1967 ou de Paris en 1971.

Parmi ses publications : Catalogue des cartes nautiques sur vélin conservées au département des Cartes et plans. /collab. avec M. Foncin et M. Destombes, Paris : Bibliothèque nationale (1963). - L'Amitié franco-canadienne : de Jacques Cartier à Chateaubriand. Paris : Éd. du Temps (1967). - Les sources cartographiques de l'histoire des Mascareignes et des Seychelles à la Bibliothèque nationale. Paris (1984). - Les portulans. Cartes marines du XIIIe au XVIIe siècles. /collab. M. Mollat du Jourdin, Nathan (1984).

Lauréate de la Grande médaille d'or de la Société de Géographie en 1979.

Ses spécialités : Géographie documentaire - Histoire des découvertes - Cartes anciennes - (réd. G. Joly)

Michel MOLLAT DU JOURDIN

né à Ancenis (Loire-inférieure) le 13 juillet 1911 - décédé à Paris le 11 décembre 1996.

Soutient son doctorat d’État en 1950 : " Le commerce maritime normand à la fin du Moyen-Age ".

Professeur à la Sorbonne, Directeur d’études à l’EPHE.

Missions d’enseignement au Brésil (1961), au Québec (1972) et à Madagascar, Directeur du laboratoire d’Histoire maritime du CNRS, Élaboration du glossaire nautique (Musée de la Marine et CNRS), Inventaire des ex-voto marins.

Bibliographie In : "Michel Mollat du Jourdin (1911-1996)" / Ch. Villain-Gandossi, Paris : Neptunia (1997).

Parmi ses publications : Les Portulans : cartes marines du XIIIe au XVIIe siècle. /collab. avec M. de La Roncière. Éd. Nathan (1984). - Histoire des pêches maritimes en France. Toulouse : Éd. Privat (1987). - La guerre de Cent Ans vue par ceux qui l'ont vécue, Paris : Seuil (1992). - L’Europe et la Mer. Paris : Seuil (1993).œ

Membre de l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres en 1978, Membre de l’Académie de Marine (en 1969 et Président en 1978-1979), Membre de nombreuses Académies étrangères, Lauréat du Prix Henri Dehérain de la Société de Géographie en 1957 et du Grand Prix de la Société de Géographie en 1985.

Ses spécialités : Histoire de la cartographie - Histoire de la géographie - Histoire des explorations - Géographie de la mer - Atlantique et îles - (réd. G. Joly)

Maurice ROLLET DE L’ISLE

né à Paris IIe le 19 novembre 1859 - décédé à Paris Ve le 24 novembre 1943.

Ingénieur de l’École Polytechnique en 1880.

Ingénieur Général du Corps des Ingénieurs Hydrographes, Directeur du Service Hydrographique de la Marine.

Mission en mer de Chine et au Tonkin en 1884-1885, Collabore à l’établissement de nombreuses cartes des côtes Nord (1887-1899) et Ouest (1903-1948) de France. Mission scientifique en Martinique après l'éruption de la Montagne Pelée (1902), Président de la Société Française d’Espéranto, Président de la Section d’océanographie physique du Comité National de Géodésie et de Géophysique (1923-1929).

Bibliographie In : Maurice Rollet de l'Isle, géographe espérantiste. / G. Joly, La Géographie n°1511.

Parmi ses publications : Au Tonkin et dans les mers de Chine. Souvenirs et croquis. Paris : Plon-Nourrit et Cie (1886). - Manuel de l’explorateur. Procédés de levers rapides et de détail ; détermination astronomique des positions géographiques. /en collab. avec É. Blim, Paris : Gauthier Villars (1899). - Provo de Marista Terminaro. Paris : Hachette (1908). - La valeur pédagogique de l'espéranto pour l'enseignement du français. Paris : Société Française pour la Propagation de l'Espéranto (1920). - L'Espéranto et le tourisme. 2ème éd. Paris : Société Française pour la Propagation de l'Espéranto (1920). - Lexique météorologique en 12 Langages. /collab. É. Dalcambe, Paris : Office National Météorologique (1931). - Étude historique sur les Ingénieurs Hydrographes et le Service Hydrographique de 1814 à 1914. (rédigé en 1914, édité en 1950).

Lauréat du Prix Jean-Baptiste Morot de la Société de Géographie en 1896 pour Exploration et levés dans l'archipel Faitsi-Long (Tonkin) 1884-1885.

Ses spécialités : Hydrographie - Cartographie - Topographie - Espéranto - Tonkin - Côtes Nord et Ouest de France - (réd. G. Joly)




haut de page

ffs