New York et la mer: interfaces maritimes, fronts de mer et rénovation urbaine
Renaud LE GOIX
Maître de Conférences Université Paris 1
Article complet
Cette proposition de conférence vise à présenter l’Atlas “New York : métropole de la modernité”, aux éditions Autrement, (titre provisoire) à travers les espaces urbains constituant l’interface maritime de l’aire métropolitaine (dans ses infrastructures, arrangements, quartiers, espaces vécus) et son rapport urbain à la mer. Il s’agit en particulier d’aborder les mutations urbaines, fonctionnelles, sociales, de ces littoraux et fronts de mer, qui accompagnent les mutations globales d’une métropole qui fait encore modèle, malgré l’émergence des concurrences d’autres villes globales. Ainsi, le thème des espaces d’interface, des fronts de mer, des pratiques qui leur sont propres et de leur rénovation permet d’aborder de façon transversale les dynamiques et mutations de la métropole new-yorkaise.

On abordera plusieurs thèmes, permettant d’évoquer la diversité des espaces littoraux métropolitains. La communication reviendra dans un premier temps rapidement sur les lieux littoraux fondateurs de la puissance et de la dynamique urbaine new-yorkaise, dont les spécificités de son site estuarien faisant de cette mégapole un quasi-archipel, composé d’îles, de presqu’îles, d’une côte à lido (Long Island), autant d’espaces aux potentiels portuaires (le long de l’Hudson, à Jersey City et Newark), balnéaires (Cosney Island, Rockaway…), résidentiels (Staten Island) largement mis en valeur. Dans ce lieu pivot de la mondialisation, l’enjeu des transports émergea rapidement, puisque l’essentiel des infrastructures de transport (portuaires, aéroportuaires, tunnels, ponts, terminaux passagers…) de la métropole sont gérés depuis 1921 par la Port Authority.

Dans ce contexte, la communication portera d’une part sur les mutations contemporaines des espaces portuaires, leurs transformations fonctionnelles, leurs reconversions (à Manhattan notamment) et le rôle des centres secondaires (tels que Newark) dans une métropole polycentrique. Dans un troisième temps, le thème des waterfronts (rénovation des fronts de mers, activités touristiques, ludiques et balnéaires dans la mégalopole atlantique) sera abordé. C’est un thème transversal qui permettra finalement d'aborder les questions d'espaces publics / privés, de la gouvernance (Business Improvement Districts, reconstruction du site du World Trade Center - Lower Manhattan, bâti sur un remblai et dont la Port Authority est propriétaire ), les aspects de transformation économique (déclin des activité portuaires traditionnelles, et transformation de ces quartiers, associant gentrification, valorisations immobilières de prestige et pratiques ludo-commerciales), afin de cerner l’ampleur du réaménagement d'un des premiers littoraux balnéaire des Etats-Unis.


haut de page

ffs